LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  EGNA le Mar 24 Avr - 17:34

LA ROULOTTE IMBIBEE
ACTE I

Un bon pied dans la marge et l'autre dans la merde
C'est là qu'on se recharge il ne faux pas qu'on s'perde
Toi belle marquise et jeune damoiseau
Ose,! Passe sous l’ogive, tu seras oiseau,
Antidote, anecdote et croquenote
Angelot, angelotte fais toc-toc
Entre dans l’utope, viens dans la Roulotte
Tu m’entends, baby, hein!

Viens dans le chariot, dépose tes fardeaux
Vois sa fière allure et ses ailés chevaux!
Dedans y’a des rideaux et de jolies Caro
Où la buée déposée par quelque triste temps
S’évapore au brasier d’immenses feux Descamps;
Lorsque le christ est là, je veux dire le Christian,
L’astre de vie s’allume et l’on sèche chemise
Sur six cordes Hassaniennes qui souvent s’Abyssinisent
Et sur quatre plus basses où Six doums s’oasisent;
Prend la Benoîte baguette dedans ses caisses claires
Tu seras thaumaturge, et jaillira l’éclair
De malles poussiéreuses qui enferme l’éther.

Si par destin tu viens, hanter l’angélique roulotte,
Tu verras, tu verras, il n’y a pas de despotes
Que des filles et des gars, des copines et des potes;
Tu traverseras des Jardins de Givre, en indien d’Amérique!
Des érables Mario, « Guetteurs» d’Ange, s'océanent en musique
Sur laquelle dérive un cap’taine Cœur de Miel, légèrement amnésique.
Un Fou d’une Autre Vie t’éduquera l’œil au Fils de Lumière
Croiseras-tu ce Machin Général!,d’aujourd’hui et d’hier ?
Trois Mandrins, plus et moins déroberons tes misères;
De Folles Herbes t’enseigneront leur langue et tu t’y rouleras
Avec DD, lys des Flandres, imagineur de monts au brèlien pays plat.
En dessin animé tu trouveras l’ivresse, de ta coquille d’œuf, naîtra
Titi, plus de Quatre-vingts fois! Si hasardeusement tu te blesses, n’ai crainte!
Un Patchouange adoucira ta plaie et la fée Vagabonde effacera ta plainte.
Dans cette chariotte, arche des imbibés, saints et saintes y grimpent;
Et d'autres créatures qu ne t'effraieront pas! C'est la nef des fous!
Un jour s'y est tissé un voleur d'images Tout Flamme Futtou,
J'ai vu de mes yeux vu, un Ange à l'envers et même un Babissou,
J'ai demandé à un art martial:-"Dis Dier, dessine moi 57", il traça un coeur au Nord...
Maeva Prêcheuse de fraîches nouvelles y clame que l'Ange n'est pas mort
Et si elle avait tort, quel Cadavre Exquis ferait-il! au grand tirage au sort !
En ce carosse sans prince, l'éGouthier est heureux, l'eau qui le lave est pure
Et les Anges haleurs se fient aux Luniens Sens, pour atteindre l'Azur!
On y boit, on y chante et l'on y fait bombance avec des Couteaux Suisses ignorant la blessure
Je viens d'y voir entrer une famille Ménestrel dont le père se nomme Strock,
Je m'y suie de fumée avec, délectation, Cindy, Queribus et aussi Altarok,
Ron De Grundt, un seigneur, Vieufou, Audejavel échangent, y font du troc.
Elle cahote la Roulotte sur des bosses en carats, elle glisse sur la flaque et fait d'Ericochets
Jusqu'en Franche-Comté, du côté de Saulnot en Saônnote où Emile Gît, le Jacotey.
Elle tempère parfois en quelques gare de Troyes, où Priam le roi l'espérait;
Quelquefois enflammée, incarnat, pourpre sanguine quand Sans Brel l'abîme
Prompte à l'oubli de ses soucis, elle s'adoucit quand arrive Reine Katherine
Gobi, Planty et Isabelle et le Lemmy qui fait d'un trou l'abîme.
Y'en a qui dise: "Elle-et-Vilaine", pas Jilva, fallait que Jil voul dise, sic!
Alain itou, je pense (nu comme un vers), en sa capitale des moustiques.
Elle traîne souvent dans ce bel et fort terroir où s'est fixé DikDik,
Et vaporise des sons, des sons, de jolis sons, même ceux d'EricBsson;
Oreillia, pavillon phagocytaire, les digère et renvoie sur les routes, sous les ponts
et de bond en rebond, Christine, Lili, Lydie ont ouï la chanson.
Oie zoo, mes anges, poisson lotte-rou, sauve la planète, envoie tes messies, ô!
Jésusange59 BlancJesusClouéMains Daniel Pélerin-cyclo
Apaise! loue! réveille! lie! Donne le pain de La Boul'Ange chaud!
Gitange, sur les Prévert de pissenlix (facile!) roule Pêle-Mêle Et
Cire ta
galoche de sept lieux, cours! Cours! Va! Allons! Luia! Luia allez!
Chut! Murmures, Arwen l'elfique reine s'apprête à monter et s'étonne
Tout comme Jcnco elle quitte le rêve faux pour rejoindre les Hommes;
l' Osmoz ! se prépare entre l'arbre et le fruit et la dent et la pomme.
Les 70 collines du boosty sont en vue, non loin des ballons seins vosgiens,
Il se dit que naGuère, du sucre éruptait de ces tendues tétons phrygien,
Et que le chat Moune suça tant et tant, qu'il en devint tout chien.
-" J'aspire à une vie d'Ange... "-; un soir susurra une voix suave et frêle
A la porte angélique; -" Fleur de Paradis , c'est ainsi qu'on m'appelle,
Ouvre-toi! L’été s’achève et l'automne fulmine vers l'hiver impatient, je suis en quête d'ailes
Pour fuir le frimas, fanable que je suis-"; et l'huis s'entrouvrit sur la tête ébaubie de Magnu sanglier,
Rudy , marchand de choux-mini, l'accueillit d'une chaleur telle! Que séchèrent ses nus pieds;
C'était il y a fort longtemps, bien avant qu' Ymelehtrab s'en vienne voleter au ciel des roulottiers.
Sur les routes et rues briques du faux rhum, de vertiges en horizons, un jeu de go, Ange devint ;
Et d'at all en Atoll, Mon Ange, Rémi, fils d'Egna sans être devin
Ni sagittaire , décela les passe-mots: Bwan sege Jeg Godevin ;
Le vilain
hanta le chariot rouge et, fors d'eux, Quarante-deux francs, soit43 moins hun,
C'est à ce prix là qu' Arlequin racheta cette âme et fit son Fier-à-Bras, hein!
Depuis, ce rachat là, dans la roulotte n'entra que des Gargantua et des filsdemandrin ;
La langue qu'on y lèche s'rait plûtot le françois mais l'anglais est permis pour les verressolidaires,
Il n'est pas rare d'y ouïr des machins genre Images and Word , I don't like Tony Blaire,
Ou bien encore d'y voir choir quelques Fallen-Angel , cela pas pour déplaire!
Un soir, alors qu'elle prenait le Soleil au clair de Lune, Fabange et Gambit
Arrivèrent en Renaud19 et la belle Imbibée fit de ses quatre roues lottes: fichtre!
-"Par Mymy , par lili , par Mihalian et Belzébith, que vois-je et que vous vîtes,
Une voiture à eux, heu..à oeufs voulais-je dire"- bégaya-t-elle, n'avait jamais vu de telle...Mais,
Pas de bol Spiral venteuse vint! Une Azzyraphale et la machine aspira, ouai!
Dufait, Jacques brêla la cariolle au label "Imbibé": huppée DD elle hait ,
Pardon, je veux dire " Huppée DD Elle Aime ; ainsi âme marée elle reprit ....son laie vers l'eau séante.
La forêt s'éclaircissait, nous n'entendions Quasi mot, off nous étions devant cette bleue béante;
Alex térieur, comme alain.dumont de sable, une brise naissait d'une vague géante
Sur laquelle surfait un plongeur2b chercheur d'une sirène de son chant, naufrageuse;
Et pour ne point l'ouïr l'écrêteur d"écume se dépavillonnais d'une Pat Vurden voleuse
Des sons pour qui s'en nourrissait l'oreille et dit-on que marco depuis ses nuits songeuses
De ne l'avoir point fait, entend encore encore des fonds océaniques la mélopée poissonne: "laelae
Laelae !Laelae! "; la belle punitive l'empoisonne et l'assomme, et Polo de son nom vitae
Pleure et regrette pour avoir commercé les émaux Shéhérazade et la tête en deux mains: novae!
Ehn Deïss plongea du haut de ses 12ansdage et son " Splatch " mille lieux de côte noya
Eclaboussant le nostalgique rêve d'un doux rêveur de rêves qui y rêvait, de La pinte d'eau mère absorba,
Ne sans n'étrangla pas et manu militari, Manurêva d'un originel passé et fit fi de ce Flaphedaenafe, pouah!
Replongé dans son songe, Norsa marcel, ainsi se nommait le rêveur de doux rêves, dépouilla ses archives
A la quête d'une Marie 66 fois rêvée, vierge nenni! Mais belle telle Lagousse des graines natives.
Ses recherches furent vaines et son âme meurtri grelottait tant qu'il pria l'Utopie et souhaita qu'elle arrive
Veterange gardien des illusions perçues la froidure et son Ange gela; de son aile sans un pli
Il fondit sur Norsa et de ceci le sermonna: -"Chauffe Marcel et oublie donc ta Marie, y'a Anette"-Kill di
-" D'Anette et Marie, laquelle est une impie? celle qui crie JCduquatrain ou l'autre qui ne crie

Rien!"- Ses plumes dégelèrent à son courroux soudain et brassèrent tant d'éther qu'un grand Vent d'Ange vint
Asséchant alentours, la mer et bien plus loin; Seigneur Gonzac à son dernier Verbus pleurait tant et si bien
Qu'un torrent lacrymal déversa son trop plein irriguant le chenal d'où un vaisseau fantôme pavillonné Biafra,survint.
La Roulotte Angelique13 fois se retourna dans cette vague rugissante 40ème de nom mais JC 2DTOUR
Cocher maître en son art la maintint sur ses roues et l'arrêta enfin aux confins d'un chemin qui menait à l'Amour.
Heureux, fier et certain d'être, Sylvan s'apaise et le temps ne se Gatoon pas, sorti du mauvais tour.
Attirés par ce carrosse échoué vermillon d'émotion, tout un peuple d'outre et d'ailleurs, Nicolas ferry prince
Au monde des petits, le navet spatial JP63 et tant d'autres venus, admiraient le joyau en se serrant la pince;
Et Guenavel scrutait, de sa pointe extrême ouest, tout ces gens d'outre monde, ravi et ébaubi qu'ils vinssent!
Le Catalan descendit le marche pied en marge pour accueillir les grands, les petits et les barges.....
- " Dame Patricia 34 fois bienvenue " - Lantaca fit ! et dit aussi _"ça chie, ça chie dur dans la marge !
Sachy tellement bon et Max la jeunesse ! SCOTT toujours ! Sonnez la charge! "-


Avec mon sac de noix j'arriva comme une faute d'orthographe et demanda à Yves echoes
L'heure qui l'étau: -" Qu'Elora Yves ?"- L'écho me réponda: -" Renaudoodoo doo doo doo-".
ThierryKi passait par là et la Toscane donnait comme un matin de vieux "Plouc" numéro....
Ma Mammam m'a toujours appris à donner et ne jamais prendre, surtout en 36 Otago!
Un Angedautrefois prénommé Claude m'a donné une Chaine neuve à mon vélo
Depuis et de lumière je grimpe d'école comme Cyclo, tout de Gogozikmu et tout de go
A chacun son truc, à chacun son sexe, comme Sylvia Krystel' dans Emmanuelle et l'histoire d'eau
Et comme Rocco si Fred'X dont l'engin spatial est si vaste que même Hobiwan me suive, oh!
Mille sabords! Saperlipopette! Fouchtra! Fabrunner ! et Urbasafra ! Pas de gros mots!



Inutile de vous dire que je vivais un moment Abzaw lu où Rêves et délires deviennent réalité.
Grand Jack Hadit: -" rêver à l'impossible rêve"-, oyons le ! Patrice! Mitch! L'oyez-vous ? vous l'oyez ?
Frère Jacques, frère Jacques.. Ding ding dong, ding ding Frère, sonnez, dong dingue, patchfr, Big Ben, sonnez!
Ah! C'est malin, ce vacarme nous a réveillé Ténia et tous les pécores du coin qui rappliquent avec leurs gros Sabot d'Argent,

C'est mal hein ?...........Non! Parce que chez ces gens là môssieu y'a des JeanYves môssieu, y'a des jeanyves, 53!
Et Ténia, éblouit par les vers des JeanYves, plus seul que jamais, s'ean-yvrat; et Ténia s'éteignit....au pastis, 53 !
Un ténia ne s'éteint jamais complètement, un vers mort, c'est un vers qui Gi de hault, un fou, un oiseau,
J'en ai vu passer des oies zoo d'un pas sage, des Anamchara, des Kaelkaa, des condors pas sots,
Même les pies, les sombres, les Black Beeet 1993 Titi et comme disait papy, matin beau soir corbeau!
Matins ? Parlons zan des matins! Le premier papillon s'en souvient d'un, c'était à la saintAemilien ,
QuandJanet dégraffait son corps sage, pour donner la Lolotte à son Chattos, tous les chiens,
Tous les chiens perdirent la vue en ce matin câlin-coquin du 3 brumaire de l' Ange 42 pas chrétien !

Un Voizein de la Janet, un Rêveur à mortdu doux petit nom d'Henri, arrière, arrière
arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière, grand-pierre
de l'illustrissime et grandissime Guillaume du 59, fils d'Electre et Icité et de Lumière,
Un voisin donc, bien vu des chiens mais qui à présent ne pouvaient plus le voir sans un Soleil au clair de Lune,
Rêva la mort du pauvre chatounet qui tétait le téton comme un glouton; ne sachant pas son infortune
Le gloutonneur Babeluescia ces derniers mots: -" Zeidus têter un peu trop! Zai l'bide comme une enclume!"-
Il éclata en mille morceaux et shoubie le sort de mort que rêveur lui avait jeté, poils aux nénés !
En parlant de nénés, il est certain que le lait de certains n'est pas sain, à part celui des Musi'Collinesrosées,
Tous les laits ne coulent pas de saints seins sains et sous leur emprise, gloups! Gilloupc! On est pété !
Chats! Matou! Méfiez-vous de ces laits laids qui vous attaquent à tel point la ruche, le haut, la cîme,
Qu'on se prends à brailler Magicbus des Who en russe, vous aurez beau crier Adeline! Adeline!
Pour qu'elle revienne, que nenni! Les nénés sont asséchés; "mieux vaut un beau lait qu'un lait laid"...Maxime!

ACTE II

Tous ces zinzins, tous ces bibis, tous ces bébés ayant pris d'assaut la rouge carriole
Celle-ci n'avançait qu'à petites roues d'autant plus que ses Zimzimbibibébés faisaient les mariols;
Lasse, fourbue, harassée, surmenée mais non lessivée, la Roulotte leur fit une cabriole...
nous étions encore loin de l'Océan....
avatar
EGNA

Messages : 24894
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 63
Localisation : PARTOUT ICI et AILLEURS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  Mandrin3 le Mar 24 Avr - 17:59

J espère que ta prose ne vas pas s envoler Gégé pale pale Je la lirai tout a l heure Very Happy
avatar
Mandrin3

Messages : 15880
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 64
Localisation : Quelque part entre la Terre et la Lune

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  Ericochets le Mar 24 Avr - 20:54

trop long pour ce soir
ça sera pour plus tard, les yeux se fatiguent Shocked
avatar
Ericochets

Messages : 3719
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 59
Localisation : dans le marais poitevin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  EGNA le Mar 24 Avr - 20:58

Ericochets a écrit:trop long pour ce soir
ça sera pour plus tard, les yeux se fatiguent Shocked

C'est vrai Eric! Tu as mauvaise mine sur ton avatar ...Hi! Ho!
avatar
EGNA

Messages : 24894
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 63
Localisation : PARTOUT ICI et AILLEURS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  jeanyves53 le Jeu 26 Avr - 21:27

ça y est, j'ai trouvé la planque, je reviendrais!!!!!!!!!! smile1

amitiés, jean-yves
avatar
jeanyves53

Messages : 2526
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 64
Localisation : DEUX-SEVRES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  gouthier le Ven 27 Avr - 3:55

surprised eh beh mon colon surprised eh beh mon neveu ;je vois que tu as retrouvé pleine péche mon gégé...le beau gégé nouveau est arruvé good
avatar
gouthier

Messages : 1823
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 58
Localisation : Tarbes hts pyrenées natif meurthe et moselle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  Ericochets le Ven 27 Avr - 19:06

EGNA a écrit:
Ericochets a écrit:trop long pour ce soir
ça sera pour plus tard, les yeux se fatiguent Shocked

C'est vrai Eric! Tu as mauvaise mine sur ton avatar ...Hi! Ho!

c'est pas moi c'est l'Emile !!! wink
avatar
Ericochets

Messages : 3719
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 59
Localisation : dans le marais poitevin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  jeanyves53 le Dim 29 Avr - 14:27

C'est mal hein ?...........Non! Parce que chez ces gens là môssieu y'a des JeanYves môssieu, y'a des jeanyves, 53!
Et Ténia, éblouit par les vers des JeanYves, plus seul que jamais, s'ean-yvrat; et Ténia s'éteignit....au pastis, 53 !
Un ténia ne s'éteint jamais complètement, un vers mort, c'est un vers qui Gi de hault,

jamais je n’eut pensé éblouir Ténia!!!!!!!!!!!!!!!!!

c'est vrai qu'il vit a l'ombre, mais quand même!!!!!!!!!!!!!

je dit BRAVO Monsieur EGNA!!!!!!!!!!!! verygood very happy youpi

amitiés, jean-yves

_________________
Il est agréable d'être important, mais il est bien plus important d'être agréable!



smile Amitié laïque et Angélique! good1






avatar
jeanyves53

Messages : 2526
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 64
Localisation : DEUX-SEVRES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  Fou d'une autre Vie le Dim 29 Avr - 19:18

Ahhh ! Gégé t'as du taf !!
Va falloir le remettre à jour ton Pot aime !
Un nouveau défit avec les nouveaux inscrits ! wink Déjà 37 noms et tu as de quoi faire des rimes.

_________________
Et demain est un autre jour ...
avatar
Fou d'une autre Vie

Messages : 5503
Date d'inscription : 25/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  EGNA le Dim 29 Avr - 19:55

Fou d'une autre Vie a écrit:Ahhh ! Gégé t'as du taf !!
Va falloir le remettre à jour ton Pot aime !
Un nouveau défit avec les nouveaux inscrits ! wink Déjà 37 noms et tu as de quoi faire des rimes.

crying crying crying ...C'est pas des nouveaux FOU youpi youpi youpi Et pi y zi sont dans la "Roulotte" qui n'est pas nouvelle..... Elle a juste avancée un peu plus vers l'Océan wink
Tiens! Je vais voir chez " bienvenue aux nouveaux" si toutefois il y a des "nouveaux anciens" razz

_________________


Réveille-toi! Réveille-toi!

http://petitboofy.canalblog.com/

http://egna54.wixsite.com/egna
avatar
EGNA

Messages : 24894
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 63
Localisation : PARTOUT ICI et AILLEURS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  Anamchara le Dim 29 Avr - 21:28

Super Egna,j'ai pris le temps de le lire....Bravo!

_________________


Anamchara, un Ange Celte est passé par là....!
avatar
Anamchara

Messages : 5325
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 54
Localisation : PENVENAN (22)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  EGNA le Mer 4 Juil - 11:35


Non! Non! La R.I n'est pas foutue youpi Avant d'accueillir ses "nouveaux fruits"....... Elle remercie wink

ACTE II

Tous ces zinzins, tous ces bibis, tous ces bébés ayant pris d'assaut la rouge carriole
Celle-ci n'avançait qu'à petites roues d'autant plus que ses Zimzimbibibébés faisaient les mariols;
Lasse, fourbue, harassée, surmenée mais non lessivée, la Roulotte leur fit une cabriole...
Que voulait-elle notre voiture à cheval? Un peu de diligence sur les principes ? Qu'on n'se paie plus sa fiole !
Sous le poids de nos rêves, le coche, marre en avait! Fissuré en ses plinthes tout comme un après viol.
Ex-ange, pâle, sans couleur il restait sur place redoutant qu'on le casse pour finir à la casse comme une vulgaire bagnole.
-"Ohé! Les clowns! Après tant de services mérité-je ce sévice ? On enlève mes visses afin que je m'étiole !
Ohé! Les Fous, les bouffons, les barjots! Après tant de boulot! A vendre mes boulons vous n'tirerez gloriole !
Dorian! Fier à Bras! Fils de Mandrin et de Lumière! Peintres du Monde! Optez pour la couleur, rallumez mes lucioles !"-
Les enfants de Pietro, "Jolie Faon", "Mille Ecus" et "Koko", fidèles à leur credo, saisissent le pinceau, le saisissent au pétiole
A l'endroit qui rattache la feuille à son automne, invitent les crapauds, les oiseaux, tout un lot de bestioles
Autour de la Roulotte qui cahote, qui tremblote, qui grelotte, qui chevrotte, allument un feu d'Amour lui donnent un verre de gniole
Et dans un crescendo, appellent les couleurs, les verts, les bleus, les jaunes, les rouges et bien d'autres encore, pour repeindre la piaule
Entament un long chorus, un hymne de lavis où la source en son eau offre sa mélodie et tous en harmonie au son d'une vieille viole
Apprêtent la charrette et les lutins sans tête s'entêtent pour qu'elle soit prête pour refaire la fête, des sauts, des gaudrioles;
L'Angélique voiture, cerise, cramoisi, se grenate, se vermeille, s'émerveille, elle ne se sent plus vieille, ne va plus de traviole
Contente qu'on la graisse, se redresse en altesse, recouvre sa jeunesse, se bande aux gardes-fous en toutes ses batayoles
Et pour dire à l'Espèce qu'elle ne fait plus la gueule, repart de plus belle et ramasse à l'appel tant et tant d'herbes folles.....

_________________


Réveille-toi! Réveille-toi!

http://petitboofy.canalblog.com/

http://egna54.wixsite.com/egna
avatar
EGNA

Messages : 24894
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 63
Localisation : PARTOUT ICI et AILLEURS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  jeanyves53 le Mer 4 Juil - 12:31

verygood verygood verygood très heureux très heureux très heureux très satisfait très satisfait très satisfait

amitié, jean-yves

_________________
Il est agréable d'être important, mais il est bien plus important d'être agréable!



smile Amitié laïque et Angélique! good1






avatar
jeanyves53

Messages : 2526
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 64
Localisation : DEUX-SEVRES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  Mandrin3 le Dim 8 Juil - 20:53

Bien vu l acte II good good

_________________
    
  

   "Il n est rien de plus beau qu'aimer l autre bien plus qu'on s 'aime soi" ( Damien Saez )

  Mes images de concerts :  Collections
                                             Photos
avatar
Mandrin3

Messages : 15880
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 64
Localisation : Quelque part entre la Terre et la Lune

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  EGNA le Mar 16 Oct - 19:17

EGNA a écrit:LA ROULOTTE IMBIBEE
ACTE I

Un bon pied dans la marge et l'autre dans la merde
C'est là qu'on se recharge il ne faux pas qu'on s'perde
Toi belle marquise et jeune damoiseau
Ose,! Passe sous l’ogive, tu seras oiseau,
Antidote, anecdote et croquenote
Angelot, angelotte fais toc-toc
Entre dans l’utope, viens dans la Roulotte
Tu m’entends, baby, hein!

Viens dans le chariot, dépose tes fardeaux
Vois sa fière allure et ses ailés chevaux!
Dedans y’a des rideaux et de jolies Caro
Où la buée déposée par quelque triste temps
S’évapore au brasier d’immenses feux Descamps;
Lorsque le christ est là, je veux dire le Christian,
L’astre de vie s’allume et l’on sèche chemise
Sur six cordes Hassaniennes qui souvent s’Abyssinisent
Et sur quatre plus basses où Six doums s’oasisent;
Prend la Benoîte baguette dedans ses caisses claires
Tu seras thaumaturge, et jaillira l’éclair
De malles poussiéreuses qui enferme l’éther.

Si par destin tu viens, hanter l’angélique roulotte,
Tu verras, tu verras, il n’y a pas de despotes
Que des filles et des gars, des copines et des potes;
Tu traverseras des Jardins de Givre, en indien d’Amérique!
Des érables Mario, « Guetteurs» d’Ange, s'océanent en musique
Sur laquelle dérive un cap’taine Cœur de Miel, légèrement amnésique.
Un Fou d’une Autre Vie t’éduquera l’œil au Fils de Lumière
Croiseras-tu ce Machin Général!,d’aujourd’hui et d’hier ?
Trois Mandrins, plus et moins déroberons tes misères;
De Folles Herbes t’enseigneront leur langue et tu t’y rouleras
Avec DD, lys des Flandres, imagineur de monts au brèlien pays plat.
En dessin animé tu trouveras l’ivresse, de ta coquille d’œuf, naîtra
Titi, plus de Quatre-vingts fois! Si hasardeusement tu te blesses, n’ai crainte!
Un Patchouange adoucira ta plaie et la fée Vagabonde effacera ta plainte.
Dans cette chariotte, arche des imbibés, saints et saintes y grimpent;
Et d'autres créatures qu ne t'effraieront pas! C'est la nef des fous!
Un jour s'y est tissé un voleur d'images Tout Flamme Futtou,
J'ai vu de mes yeux vu, un Ange à l'envers et même un Babissou,
J'ai demandé à un art martial:-"Dis Dier, dessine moi 57", il traça un coeur au Nord...
Maeva Prêcheuse de fraîches nouvelles y clame que l'Ange n'est pas mort
Et si elle avait tort, quel Cadavre Exquis ferait-il! au grand tirage au sort !
En ce carosse sans prince, l'éGouthier est heureux, l'eau qui le lave est pure
Et les Anges haleurs se fient aux Luniens Sens, pour atteindre l'Azur!
On y boit, on y chante et l'on y fait bombance avec des Couteaux Suisses ignorant la blessure
Je viens d'y voir entrer une famille Ménestrel dont le père se nomme Strock,
Je m'y suie de fumée avec, délectation, Cindy, Queribus et aussi Altarok,
Ron De Grundt, un seigneur, Vieufou, Audejavel échangent, y font du troc.
Elle cahote la Roulotte sur des bosses en carats, elle glisse sur la flaque et fait d'Ericochets
Jusqu'en Franche-Comté, du côté de Saulnot en Saônnote où Emile Gît, le Jacotey.
Elle tempère parfois en quelques gare de Troyes, où Priam le roi l'espérait;
Quelquefois enflammée, incarnat, pourpre sanguine quand Sans Brel l'abîme
Prompte à l'oubli de ses soucis, elle s'adoucit quand arrive Reine Katherine
Gobi, Planty et Isabelle et le Lemmy qui fait d'un trou l'abîme.
Y'en a qui dise: "Elle-et-Vilaine", pas Jilva, fallait que Jil voul dise, sic!
Alain itou, je pense (nu comme un vers), en sa capitale des moustiques.
Elle traîne souvent dans ce bel et fort terroir où s'est fixé DikDik,
Et vaporise des sons, des sons, de jolis sons, même ceux d'EricBsson;
Oreillia, pavillon phagocytaire, les digère et renvoie sur les routes, sous les ponts
et de bond en rebond, Christine, Lili, Lydie ont ouï la chanson.
Oie zoo, mes anges, poisson lotte-rou, sauve la planète, envoie tes messies, ô!
Jésusange59 BlancJesusClouéMains Daniel Pélerin-cyclo
Apaise! loue! réveille! lie! Donne le pain de La Boul'Ange chaud!
Gitange, sur les Prévert de pissenlix (facile!) roule Pêle-Mêle Et
Cire ta
galoche de sept lieux, cours! Cours! Va! Allons! Luia! Luia allez!
Chut! Murmures, Arwen l'elfique reine s'apprête à monter et s'étonne
Tout comme Jcnco elle quitte le rêve faux pour rejoindre les Hommes;
l' Osmoz ! se prépare entre l'arbre et le fruit et la dent et la pomme.
Les 70 collines du boosty sont en vue, non loin des ballons seins vosgiens,
Il se dit que naGuère, du sucre éruptait de ces tendues tétons phrygien,
Et que le chat Moune suça tant et tant, qu'il en devint tout chien.
-" J'aspire à une vie d'Ange... "-; un soir susurra une voix suave et frêle
A la porte angélique; -" Fleur de Paradis , c'est ainsi qu'on m'appelle,
Ouvre-toi! L’été s’achève et l'automne fulmine vers l'hiver impatient, je suis en quête d'ailes
Pour fuir le frimas, fanable que je suis-"; et l'huis s'entrouvrit sur la tête ébaubie de Magnu sanglier,
Rudy , marchand de choux-mini, l'accueillit d'une chaleur telle! Que séchèrent ses nus pieds;
C'était il y a fort longtemps, bien avant qu' Ymelehtrab s'en vienne voleter au ciel des roulottiers.
Sur les routes et rues briques du faux rhum, de vertiges en horizons, un jeu de go, Ange devint ;
Et d'at all en Atoll, Mon Ange, Rémi, fils d'Egna sans être devin
Ni sagittaire , décela les passe-mots: Bwan sege Jeg Godevin ;
Le vilain
hanta le chariot rouge et, fors d'eux, Quarante-deux francs, soit43 moins hun,
C'est à ce prix là qu' Arlequin racheta cette âme et fit son Fier-à-Bras, hein!
Depuis, ce rachat là, dans la roulotte n'entra que des Gargantua et des filsdemandrin ;
La langue qu'on y lèche s'rait plûtot le françois mais l'anglais est permis pour les verressolidaires,
Il n'est pas rare d'y ouïr des machins genre Images and Word , I don't like Tony Blaire,
Ou bien encore d'y voir choir quelques Fallen-Angel , cela pas pour déplaire!
Un soir, alors qu'elle prenait le Soleil au clair de Lune, Fabange et Gambit
Arrivèrent en Renaud19 et la belle Imbibée fit de ses quatre roues lottes: fichtre!
-"Par Mymy , par lili , par Mihalian et Belzébith, que vois-je et que vous vîtes,
Une voiture à eux, heu..à oeufs voulais-je dire"- bégaya-t-elle, n'avait jamais vu de telle...Mais,
Pas de bol Spiral venteuse vint! Une Azzyraphale et la machine aspira, ouai!
Dufait, Jacques brêla la cariolle au label "Imbibé": huppée DD elle hait ,
Pardon, je veux dire " Huppée DD Elle Aime ; ainsi âme marée elle reprit ....son laie vers l'eau séante.
La forêt s'éclaircissait, nous n'entendions Quasi mot, off nous étions devant cette bleue béante;
Alex térieur, comme alain.dumont de sable, une brise naissait d'une vague géante
Sur laquelle surfait un plongeur2b chercheur d'une sirène de son chant, naufrageuse;
Et pour ne point l'ouïr l'écrêteur d"écume se dépavillonnais d'une Pat Vurden voleuse
Des sons pour qui s'en nourrissait l'oreille et dit-on que marco depuis ses nuits songeuses
De ne l'avoir point fait, entend encore encore des fonds océaniques la mélopée poissonne: "laelae
Laelae !Laelae! "; la belle punitive l'empoisonne et l'assomme, et Polo de son nom vitae
Pleure et regrette pour avoir commercé les émaux Shéhérazade et la tête en deux mains: novae!
Ehn Deïss plongea du haut de ses 12ansdage et son " Splatch " mille lieux de côte noya
Eclaboussant le nostalgique rêve d'un doux rêveur de rêves qui y rêvait, de La pinte d'eau mère absorba,
Ne sans n'étrangla pas et manu militari, Manurêva d'un originel passé et fit fi de ce Flaphedaenafe, pouah!
Replongé dans son songe, Norsa marcel, ainsi se nommait le rêveur de doux rêves, dépouilla ses archives
A la quête d'une Marie 66 fois rêvée, vierge nenni! Mais belle telle Lagousse des graines natives.
Ses recherches furent vaines et son âme meurtri grelottait tant qu'il pria l'Utopie et souhaita qu'elle arrive
Veterange gardien des illusions perçues la froidure et son Ange gela; de son aile sans un pli
Il fondit sur Norsa et de ceci le sermonna: -"Chauffe Marcel et oublie donc ta Marie, y'a Anette"-Kill di
-" D'Anette et Marie, laquelle est une impie? celle qui crie JCduquatrain ou l'autre qui ne crie

Rien!"- Ses plumes dégelèrent à son courroux soudain et brassèrent tant d'éther qu'un grand Vent d'Ange vint
Asséchant alentours, la mer et bien plus loin; Seigneur Gonzac à son dernier Verbus pleurait tant et si bien
Qu'un torrent lacrymal déversa son trop plein irriguant le chenal d'où un vaisseau fantôme pavillonné Biafra,survint.
La Roulotte Angelique13 fois se retourna dans cette vague rugissante 40ème de nom mais JC 2DTOUR
Cocher maître en son art la maintint sur ses roues et l'arrêta enfin aux confins d'un chemin qui menait à l'Amour.
Heureux, fier et certain d'être, Sylvan s'apaise et le temps ne se Gatoon pas, sorti du mauvais tour.
Attirés par ce carrosse échoué vermillon d'émotion, tout un peuple d'outre et d'ailleurs, Nicolas ferry prince
Au monde des petits, le navet spatial JP63 et tant d'autres venus, admiraient le joyau en se serrant la pince;
Et Guenavel scrutait, de sa pointe extrême ouest, tout ces gens d'outre monde, ravi et ébaubi qu'ils vinssent!
Le Catalan descendit le marche pied en marge pour accueillir les grands, les petits et les barges.....
- " Dame Patricia 34 fois bienvenue " - Lantaca fit ! et dit aussi _"ça chie, ça chie dur dans la marge !
Sachy tellement bon et Max la jeunesse ! SCOTT toujours ! Sonnez la charge! "-


Avec mon sac de noix j'arriva comme une faute d'orthographe et demanda à Yves echoes
L'heure qui l'étau: -" Qu'Elora Yves ?"- L'écho me réponda: -" Renaudoodoo doo doo doo-".
ThierryKi passait par là et la Toscane donnait comme un matin de vieux "Plouc" numéro....
Ma Mammam m'a toujours appris à donner et ne jamais prendre, surtout en 36 Otago!
Un Angedautrefois prénommé Claude m'a donné une Chaine neuve à mon vélo
Depuis et de lumière je grimpe d'école comme Cyclo, tout de Gogozikmu et tout de go
A chacun son truc, à chacun son sexe, comme Sylvia Krystel' dans Emmanuelle et l'histoire d'eau
Et comme Rocco si Fred'X dont l'engin spatial est si vaste que même Hobiwan me suive, oh!
Mille sabords! Saperlipopette! Fouchtra! Fabrunner ! et Urbasafra ! Pas de gros mots!



Inutile de vous dire que je vivais un moment Abzaw lu où Rêves et délires deviennent réalité.
Grand Jack Hadit: -" rêver à l'impossible rêve"-, oyons le ! Patrice! Mitch! L'oyez-vous ? vous l'oyez ?
Frère Jacques, frère Jacques.. Ding ding dong, ding ding Frère, sonnez, dong dingue, patchfr, Big Ben, sonnez!
Ah! C'est malin, ce vacarme nous a réveillé Ténia et tous les pécores du coin qui rappliquent avec leurs gros Sabot d'Argent,

C'est mal hein ?...........Non! Parce que chez ces gens là môssieu y'a des JeanYves môssieu, y'a des jeanyves, 53!
Et Ténia, éblouit par les vers des JeanYves, plus seul que jamais, s'ean-yvrat; et Ténia s'éteignit....au pastis, 53 !
Un ténia ne s'éteint jamais complètement, un vers mort, c'est un vers qui Gi de hault, un fou, un oiseau,
J'en ai vu passer des oies zoo d'un pas sage, des Anamchara, des Kaelkaa, des condors pas sots,
Même les pies, les sombres, les Black Beeet 1993 Titi et comme disait papy, matin beau soir corbeau!
Matins ? Parlons zan des matins! Le premier papillon s'en souvient d'un, c'était à la saintAemilien ,
QuandJanet dégraffait son corps sage, pour donner la Lolotte à son Chattos, tous les chiens,
Tous les chiens perdirent la vue en ce matin câlin-coquin du 3 brumaire de l' Ange 42 pas chrétien !

Un Voizein de la Janet, un Rêveur à mortdu doux petit nom d'Henri, arrière, arrière
arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière, grand-pierre
de l'illustrissime et grandissime Guillaume du 59, fils d'Electre et Icité et de Lumière,
Un voisin donc, bien vu des chiens mais qui à présent ne pouvaient plus le voir sans un Soleil au clair de Lune,
Rêva la mort du pauvre chatounet qui tétait le téton comme un glouton; ne sachant pas son infortune
Le gloutonneur Babeluescia ces derniers mots: -" Zeidus têter un peu trop! Zai l'bide comme une enclume!"-
Il éclata en mille morceaux et shoubie le sort de mort que rêveur lui avait jeté, poils aux nénés !
En parlant de nénés, il est certain que le lait de certains n'est pas sain, à part celui des Musi'Collinesrosées,
Tous les laits ne coulent pas de saints seins sains et sous leur emprise, gloups! Gilloupc! On est pété !
Chats! Matou! Méfiez-vous de ces laits laids qui vous attaquent à tel point la ruche, le haut, la cîme,
Qu'on se prends à brailler Magicbus des Who en russe, vous aurez beau crier Adeline! Adeline!
Pour qu'elle revienne, que nenni! Les nénés sont asséchés; "mieux vaut un beau lait qu'un lait laid"...Maxime!

ACTE II

Tous ces zinzins, tous ces bibis, tous ces bébés ayant pris d'assaut la rouge carriole
Celle-ci n'avançait qu'à petites roues d'autant plus que ses Zimzimbibibébés faisaient les mariols;
Lasse, fourbue, harassée, surmenée mais non lessivée, la Roulotte leur fit une cabriole...
nous étions encore loin de l'Océan....


Bin non youpi Pas morte La Lolotte.....Elle "bande" encore..... wink

Bivouac! Bivouac! L'escouade Imbibée larme à la main, le coeur chargé, lança la charge
Gédusud à l'aile gauche, Cali 737 à sa droite et Jahcôté au large
ProgFou,Voyageur Intemporel dressa une Hay-ange pour affronter le Moyen-âge;
Le cri de tous ces barges raisonna dans la voix d"Andrew Badour ancien Gobi mais pas bigot
Et ce cri jamais n'en fini, concert de Louange qui retourna Chauchat et qui devint Chatchau
Pour fêter l'évènement de l'avènement de tout ses beaux amants, La Roulotte se remit au boulot
et sous une Ovation passa le levis-pont ! Chantez! Danser! Buvez!le Roi Nombril est mort ce matin!
De mémoire d'amnésique on ne se souvint point d'un tel festin! Pour la zique Les cousins de Mandrin,
On mis les plats dans les grands, les gros dans les maigres, et on Mily Toon en faim,
Un recette du berger de Rachel 44 jaillit des fourneaux de Rev334, un gourmet fin;
Suffit de délayer un peu d'Internaute en Sucre dans du Lolo38, un SacdL,
Un Annedval, trois gouttes de limonade de d2ambule, un zeste de Defnael
Jeepax le tout à la moulinette et la tour est jouée, dame d'honneur mon son cul et sa vaisselle.
Emma aima ce plat et en reprit 84 fois. Avec les mets fallut les mots! Michel vint neuf
Gilles, Anne et Jean, Yann77, Anna Stasia Pascal et fit un boeuf
De pot et zie, on déclama d'l'Apollinaire, du Jean Ferrat, d'l' AragondAnge, du Ruteboeuf!

_________________


Réveille-toi! Réveille-toi!

http://petitboofy.canalblog.com/

http://egna54.wixsite.com/egna
avatar
EGNA

Messages : 24894
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 63
Localisation : PARTOUT ICI et AILLEURS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  patchou le Mar 16 Oct - 19:57

EGNA youpi ou tu vas cherchez tout ça Question bravo satisfait

_________________
" rêvons nos vies, vivons nos rêves " Un Accueil Vendéen www.lagobiniere.com
avatar
patchou

Messages : 2997
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 53
Localisation : vendée

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lagobiniere.com/#!accueil/mainPage

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  jeanyves53 le Mer 17 Oct - 18:12

a relire a tête reposée pour en apprécier toutes les volutes!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

très satisfait très satisfait très satisfait satisfait satisfait satisfait

Amitié, jean-yves

_________________
Il est agréable d'être important, mais il est bien plus important d'être agréable!



smile Amitié laïque et Angélique! good1






avatar
jeanyves53

Messages : 2526
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 64
Localisation : DEUX-SEVRES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  EGNA le Dim 20 Oct - 20:13

EGNA a écrit:
EGNA a écrit:LA ROULOTTE IMBIBEE
ACTE I

Un bon pied dans la marge et l'autre dans la merde
C'est là qu'on se recharge il ne faux pas qu'on s'perde
Toi belle marquise et jeune damoiseau
Ose,! Passe sous l’ogive, tu seras oiseau,
Antidote, anecdote et croquenote
Angelot, angelotte fais toc-toc
Entre dans l’utope, viens dans la Roulotte
Tu m’entends, baby, hein!

Viens dans le chariot, dépose tes fardeaux
Vois sa fière allure et ses ailés chevaux!
Dedans y’a des rideaux et de jolies Caro
Où la buée déposée par quelque triste temps
S’évapore au brasier d’immenses feux Descamps;
Lorsque le christ est là, je veux dire le Christian,
L’astre de vie s’allume et l’on sèche chemise
Sur six cordes Hassaniennes qui souvent s’Abyssinisent
Et sur quatre plus basses où Six doums s’oasisent;
Prend la Benoîte baguette dedans ses caisses claires
Tu seras thaumaturge, et jaillira  l’éclair
De  malles poussiéreuses qui enferme l’éther.

Si par destin tu viens, hanter l’angélique roulotte,
Tu verras, tu verras, il n’y a pas de despotes
Que des filles et des gars, des copines et des potes;
Tu traverseras des Jardins de Givre, en indien d’Amérique!
Des érables Mario, « Guetteurs»  d’Ange, s'océanent en musique
Sur laquelle dérive un cap’taine Cœur de Miel, légèrement amnésique.
Un Fou d’une Autre Vie t’éduquera l’œil au Fils de Lumière
Croiseras-tu ce Machin Général!,d’aujourd’hui et d’hier ?
Trois Mandrins, plus et moins déroberons tes misères;
De Folles Herbes t’enseigneront leur langue et tu t’y rouleras
Avec DD, lys des Flandres, imagineur de monts au brèlien pays plat.
En dessin animé tu trouveras l’ivresse, de ta coquille d’œuf, naîtra
Titi, plus de Quatre-vingts fois! Si hasardeusement tu te blesses, n’ai crainte!
Un Patchouange adoucira ta plaie et la fée Vagabonde effacera ta plainte.
Dans cette chariotte, arche des imbibés, saints et saintes y grimpent;
Et d'autres créatures qu ne t'effraieront pas! C'est la nef des fous!
Un jour s'y est tissé un voleur d'images Tout Flamme Futtou,
J'ai vu de mes yeux vu, un Ange à l'envers et même un Babissou,
J'ai demandé à un art martial:-"Dis Dier, dessine moi 57", il traça un coeur au Nord...
Maeva Prêcheuse de fraîches nouvelles y clame que l'Ange n'est pas mort
Et si elle avait tort, quel Cadavre Exquis  ferait-il! au grand tirage au sort !
En ce carosse sans prince, l'éGouthier est heureux, l'eau qui le lave est pure
Et les Anges haleurs se fient aux Luniens Sens, pour atteindre l'Azur!
On y boit, on y chante et l'on y fait bombance avec des Couteaux Suisses ignorant la blessure
Je viens d'y voir entrer une famille Ménestrel dont le père se nomme Strock,
Je m'y suie de fumée avec, délectation, Cindy, Queribus et aussi Altarok,
Ron De Grundt, un seigneur, Vieufou, Audejavel échangent, y  font du troc.
Elle cahote la Roulotte sur des bosses en carats, elle glisse sur la flaque et fait d'Ericochets
Jusqu'en Franche-Comté, du côté de Saulnot en Saônnote où Emile Gît, le Jacotey.
Elle tempère parfois en quelques gare de Troyes, où Priam le roi l'espérait;
Quelquefois enflammée, incarnat, pourpre sanguine quand Sans Brel l'abîme
Prompte à l'oubli de ses soucis, elle s'adoucit quand arrive Reine Katherine
Gobi, Planty et Isabelle et le Lemmy qui fait d'un trou l'abîme.
Y'en a qui dise: "Elle-et-Vilaine", pas Jilva, fallait que Jil voul dise, sic!
Alain itou, je pense (nu comme un vers), en sa capitale des moustiques.
Elle traîne souvent dans ce bel et fort terroir où s'est fixé DikDik,
Et vaporise des sons, des sons, de jolis sons, même ceux d'EricBsson;
Oreillia, pavillon phagocytaire, les digère et renvoie sur les routes, sous les ponts
et de bond en rebond, Christine, Lili, Lydie ont ouï la chanson.
Oie zoo, mes anges, poisson lotte-rou, sauve la planète, envoie tes messies, ô!
Jésusange59 BlancJesusClouéMains Daniel Pélerin-cyclo
Apaise! loue! réveille! lie! Donne le pain de  La Boul'Ange chaud!
Gitange, sur les Prévert de pissenlix (facile!) roule Pêle-Mêle Et
Cire ta
galoche de sept lieux, cours! Cours! Va! Allons! Luia! Luia allez!
Chut! Murmures, Arwen l'elfique reine s'apprête à monter et s'étonne
Tout comme Jcnco elle quitte le rêve faux pour rejoindre les Hommes;
l' Osmoz ! se prépare entre l'arbre et le fruit et la dent et la pomme.
Les 70 collines du boosty sont en vue, non loin des ballons seins vosgiens,
Il se dit que naGuère, du sucre éruptait de ces tendues tétons phrygien,
Et que le chat Moune suça tant et tant, qu'il en devint tout chien.
-" J'aspire à une vie d'Ange... "-; un soir susurra une voix suave et frêle
A la porte angélique; -"  Fleur de Paradis , c'est ainsi qu'on m'appelle,
Ouvre-toi! L’été s’achève et l'automne fulmine vers l'hiver impatient, je suis en quête d'ailes
Pour fuir le frimas, fanable que je suis-"; et l'huis s'entrouvrit sur la tête ébaubie de Magnu sanglier,
Rudy , marchand de choux-mini, l'accueillit d'une chaleur telle! Que séchèrent ses nus pieds;
C'était il y a fort longtemps, bien avant qu' Ymelehtrab s'en vienne voleter au ciel des roulottiers.
Sur les routes et  rues briques du faux rhum, de vertiges en horizons, un jeu de go, Ange devint ;
Et d'at all en Atoll, Mon Ange, Rémi, fils d'Egna sans être devin
Ni sagittaire , décela les passe-mots: Bwan sege Jeg Godevin ;
Le vilain
hanta le chariot rouge et, fors d'eux, Quarante-deux francs, soit43 moins hun,
C'est à ce prix là qu' Arlequin racheta cette âme et fit son Fier-à-Bras, hein!
Depuis, ce rachat là, dans la roulotte n'entra que des Gargantua et des filsdemandrin ;
La langue qu'on y lèche s'rait plûtot le françois mais l'anglais est permis pour les verressolidaires,
Il n'est pas rare d'y ouïr des machins genre Images and Word , I don't like Tony Blaire,
Ou bien encore d'y voir choir quelques Fallen-Angel , cela pas pour déplaire!
Un soir, alors qu'elle prenait le Soleil au clair de Lune, Fabange et Gambit
Arrivèrent en Renaud19 et la belle Imbibée fit de ses quatre roues lottes: fichtre!
-"Par Mymy , par lili , par Mihalian et Belzébith, que vois-je et que vous vîtes,
Une voiture à eux, heu..à oeufs voulais-je dire"- bégaya-t-elle, n'avait jamais vu de telle...Mais,
Pas de bol Spiral venteuse vint! Une Azzyraphale et la machine aspira, ouai!
Dufait, Jacques brêla la cariolle au label "Imbibé": huppée DD elle hait ,
Pardon, je veux dire " Huppée DD Elle Aime ; ainsi âme marée elle reprit ....son laie vers l'eau séante.
La forêt s'éclaircissait, nous n'entendions Quasi mot, off nous étions devant cette bleue béante;
Alex térieur, comme alain.dumont de sable, une brise naissait d'une vague géante
Sur laquelle surfait un plongeur2b chercheur d'une sirène de son chant, naufrageuse;
Et pour ne point l'ouïr l'écrêteur d"écume se dépavillonnais d'une Pat Vurden voleuse
Des sons pour qui s'en nourrissait l'oreille et dit-on que marco depuis ses nuits songeuses
De ne l'avoir point fait, entend encore encore des fonds océaniques la mélopée poissonne: "laelae
Laelae !Laelae! "; la belle punitive l'empoisonne et l'assomme, et Polo de son nom vitae
Pleure et regrette pour avoir commercé les émaux Shéhérazade et la tête en deux mains: novae!
Ehn Deïss plongea du haut de ses 12ansdage et son " Splatch " mille lieux de côte noya
Eclaboussant le nostalgique rêve d'un doux rêveur de rêves qui y rêvait, de La pinte d'eau mère absorba,
Ne sans n'étrangla pas et manu militari, Manurêva d'un originel passé et fit fi de ce Flaphedaenafe, pouah!
Replongé dans son songe, Norsa marcel, ainsi se nommait le rêveur de doux rêves, dépouilla ses archives
A la quête d'une Marie 66 fois rêvée, vierge nenni! Mais belle telle Lagousse des graines natives.
Ses recherches furent vaines et son âme meurtri grelottait tant qu'il pria l'Utopie et souhaita qu'elle arrive
Veterange gardien des illusions perçues la froidure et son Ange gela; de son aile sans un pli
Il fondit sur Norsa et de ceci le sermonna: -"Chauffe Marcel et oublie donc ta Marie, y'a Anette"-Kill di
-" D'Anette et Marie, laquelle est une impie? celle qui crie JCduquatrain ou l'autre qui ne crie

Rien!"- Ses plumes dégelèrent à son courroux soudain et brassèrent tant d'éther qu'un grand Vent d'Ange vint
Asséchant alentours, la mer et bien plus loin; Seigneur Gonzac à son dernier Verbus pleurait tant et si bien
Qu'un torrent lacrymal déversa son trop plein irriguant le chenal d'où un vaisseau fantôme pavillonné Biafra,survint.
La Roulotte Angelique13 fois se retourna dans cette vague rugissante 40ème de nom mais JC 2DTOUR
Cocher maître en son art la maintint sur ses roues et l'arrêta enfin aux confins d'un chemin qui menait à l'Amour.
Heureux, fier et certain d'être, Sylvan s'apaise et le temps ne se Gatoon pas, sorti du mauvais tour.
Attirés par ce carrosse échoué vermillon d'émotion, tout un peuple d'outre et d'ailleurs, Nicolas ferry prince
Au monde des petits, le navet spatial JP63 et tant d'autres venus, admiraient le joyau en se serrant la pince;
Et Guenavel scrutait, de sa pointe extrême ouest, tout ces gens d'outre monde, ravi et ébaubi qu'ils vinssent!
Le Catalan descendit le marche pied en marge pour accueillir les grands, les petits et les barges.....
- " Dame Patricia 34 fois bienvenue " - Lantaca fit ! et dit aussi  _"ça chie, ça chie dur dans la marge !
Sachy tellement bon et Max la jeunesse ! SCOTT toujours ! Sonnez la charge! "-


Avec mon sac de noix  j'arriva comme une faute d'orthographe et demanda à Yves echoes
L'heure qui l'étau: -" Qu'Elora Yves ?"- L'écho me réponda: -" Renaudoodoo doo doo doo-".
ThierryKi passait par là et la Toscane donnait comme un matin de vieux "Plouc" numéro....
Ma Mammam m'a toujours appris à donner et ne jamais prendre, surtout en 36 Otago!
Un Angedautrefois prénommé Claude m'a donné une Chaine neuve à mon vélo
Depuis et de lumière je grimpe d'école comme Cyclo, tout de Gogozikmu et tout de go
A chacun son truc, à chacun son sexe, comme Sylvia Krystel' dans Emmanuelle et l'histoire d'eau
Et comme Rocco si Fred'X dont l'engin spatial est si vaste que même Hobiwan me suive, oh!
Mille sabords! Saperlipopette! Fouchtra! Fabrunner ! et Urbasafra ! Pas de gros mots!



Inutile de vous dire que je vivais un moment Abzaw lu où Rêves et délires deviennent réalité.
Grand Jack Hadit: -" rêver à l'impossible rêve"-, oyons le ! Patrice! Mitch! L'oyez-vous ?  vous l'oyez ?
Frère Jacques, frère Jacques.. Ding ding dong, ding ding Frère, sonnez, dong dingue, patchfr, Big Ben, sonnez!
Ah! C'est malin, ce vacarme nous a réveillé Ténia et tous les pécores du coin qui rappliquent avec leurs gros Sabot d'Argent,

C'est mal hein ?...........Non! Parce que chez ces gens là môssieu y'a des JeanYves môssieu, y'a des jeanyves, 53!
Et Ténia, éblouit par les vers des JeanYves, plus seul que jamais, s'ean-yvrat; et Ténia s'éteignit....au pastis, 53 !
Un ténia ne s'éteint jamais complètement, un vers mort, c'est un vers qui Gi de hault, un fou, un oiseau,
J'en ai vu passer des oies zoo d'un pas sage, des Anamchara, des Kaelkaa, des condors pas sots,
Même les pies, les sombres, les Black Beeet 1993 Titi et comme disait papy, matin beau soir corbeau!
Matins ? Parlons zan des matins! Le premier papillon s'en souvient d'un, c'était à la saintAemilien ,
QuandJanet dégraffait son corps sage, pour donner la Lolotte à son Chattos, tous les chiens,
Tous les chiens perdirent la vue en ce matin câlin-coquin du 3 brumaire de l'  Ange 42 pas chrétien !

Un Voizein de la Janet, un Rêveur à mortdu doux petit nom d'Henri, arrière, arrière
arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière,arrière, grand-pierre
de l'illustrissime et grandissime Guillaume du 59, fils d'Electre et Icité et de Lumière,
Un voisin donc, bien vu des chiens mais qui à présent ne pouvaient plus le voir sans un Soleil au clair de Lune,
Rêva la mort du pauvre chatounet qui tétait le téton comme un glouton; ne sachant pas son infortune
Le gloutonneur Babeluescia ces derniers mots: -" Zeidus têter un peu trop! Zai l'bide comme une enclume!"-
Il éclata en mille morceaux et shoubie le sort de mort que rêveur lui avait jeté, poils aux nénés !
En parlant de nénés, il est certain que le lait de certains n'est pas sain, à part celui des Musi'Collinesrosées,
Tous les laits ne coulent pas de saints seins sains et sous leur emprise, gloups! Gilloupc! On est pété !
Chats! Matou! Méfiez-vous de ces laits laids qui vous attaquent à tel point la ruche, le haut, la cîme,
Qu'on se prends à brailler Magicbus des Who en russe, vous aurez beau crier Adeline! Adeline!
Pour qu'elle revienne, que nenni! Les nénés sont asséchés; "mieux vaut un beau lait qu'un lait laid"...Maxime!

ACTE II

Tous ces zinzins, tous ces bibis, tous ces bébés ayant pris d'assaut la rouge carriole
Celle-ci n'avançait qu'à petites roues d'autant plus que ses Zimzimbibibébés faisaient les mariols;
Lasse, fourbue, harassée, surmenée mais non lessivée,  la Roulotte leur fit une cabriole...
nous étions encore loin de l'Océan....

Bin non  youpi Pas morte La Lolotte.....Elle "bande" encore..... wink

Bivouac! Bivouac! L'escouade Imbibée larme à la main, le coeur chargé, lança la charge
Gédusud à l'aile gauche, Cali 737 à sa droite et Jahcôté au large
ProgFou,Voyageur Intemporel dressa une Hay-ange pour affronter le Moyen-âge;
Le cri de tous ces barges raisonna dans la voix d"Andrew Badour ancien Gobi mais pas bigot
Et ce cri jamais n'en fini, concert de Louange qui retourna Chauchat et qui devint Chatchau
Pour fêter l'évènement de l'avènement de tout ses beaux amants, La Roulotte se remit au boulot
et sous une Ovation passa le levis-pont ! Chantez! Danser! Buvez!le Roi Nombril est mort ce matin!
De mémoire d'amnésique on ne se souvint point d'un tel festin! Pour la zique Les cousins de Mandrin,
On mis les plats dans les grands, les gros dans les maigres, et on Mily Toon en faim,
Un recette du berger de Rachel 44 jaillit des fourneaux de Rev334, un gourmet fin;
Suffit de délayer un peu d'Internaute en Sucre dans du Lolo38, un SacdL,
Un Annedval, trois gouttes de limonade de d2ambule, un zeste de Defnael
Jeepax le tout à la moulinette et la tour est jouée, dame d'honneur mon son cul et sa vaisselle.
Emma aima ce plat et en reprit 84 fois. Avec les mets fallut les mots! Michel vint neuf
Gilles, Anne et Jean, Yann77, Anna Stasia Pascal et fit un boeuf
De pot et zie, on déclama d'l'Apollinaire, du Jean Ferrat, d'l' AragondAnge, du Ruteboeuf!
Elle roule encore... Et... Encore   wink youpi youpi youpi


Angeavie! Angeavie!Angeavie! S'exclamèrent-ils entre entre chaque rot,
De La Crevette au Trognon de Pomme; quand le soleil chassa la Lune et son Pierrot,
Au Ptit mat, z'étaient tous pompettes et ronds comme des patapons,Gouyer perdait ses mots
Sur le sol et ceux-ci roulaient et se mêlaient de ce qui les regardait, leur prononciation! Galadrimail reçu un savon,
Un savon ! Je ne vous dis pas ! Une Angegueulade telle que le pauvre Nicolas Ferry se fit plus p'tit et fit pipi sur ses talons
Faut dire qu'à forcer trop sur le Losotuk, leBlacksmith, le Steph 72, des lits coeur et d'avril boissons
Elle en oublia sa raison: "je veux voler! Je veux voler!..." dit-elle la magicienne, son veux était tellement voulant
Qu' Exocet elle devint , un vrai poisson volant ! Volant! Volant! Volant! Volant! Volant! Volant! Volant! Volant!
Volant! Volant! Volant! Volant! Volant!  Tfaaon traversant elle s'y heurta, paf! Pif! Boum ! Patatra et V'lan!
Orelia, une Fou d'Ange, 39 ans, se mortu de rire et son rire suscita et ressuscita maints Pèlerin
On claqua dans les mains et clappa dans toutes les langues, GUIBAL, Fred,dy : -" Tsoin! Tsoin!"
L'en avait perdu son latin et ses chiffres romains...-" One Two,-suns,-in,-the,-sunset", y contait plus très bien;
"- ça Gaz les Gonz!"

_________________


Réveille-toi! Réveille-toi!

http://petitboofy.canalblog.com/

http://egna54.wixsite.com/egna
avatar
EGNA

Messages : 24894
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 63
Localisation : PARTOUT ICI et AILLEURS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  gouthier le Lun 21 Oct - 5:55

surprised surprised surprised mais ou va t il nous cherchez tout cela notre Gégé surprised surprised verygood

_________________
mon grand pére, c'était déjà pareil...
avatar
gouthier

Messages : 1823
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 58
Localisation : Tarbes hts pyrenées natif meurthe et moselle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  jeanyves53 le Lun 21 Oct - 7:47

verygood verygood verygood cool very happy very happy very happy très heureux très heureux très heureux très satisfait très satisfait très satisfait eclat de rire eclat de rire eclat de rire eclat de rire 

Amitié, jean-yves

_________________
Il est agréable d'être important, mais il est bien plus important d'être agréable!



smile Amitié laïque et Angélique! good1






avatar
jeanyves53

Messages : 2526
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 64
Localisation : DEUX-SEVRES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  Mandrin3 le Lun 21 Oct - 16:20

youpi youpi verygood

_________________
    
  

   "Il n est rien de plus beau qu'aimer l autre bien plus qu'on s 'aime soi" ( Damien Saez )

  Mes images de concerts :  Collections
                                             Photos
avatar
Mandrin3

Messages : 15880
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 64
Localisation : Quelque part entre la Terre et la Lune

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  titi85 le Lun 21 Oct - 16:40

Bravo Gégé verygood verygood verygood verygood

_________________
«Mais que devient le rêveur quand le rêve est fini ?»Hubert Félix Thiéfaine.
avatar
titi85

Messages : 1073
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 53
Localisation : Vendée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA ROULOTTE IMBIBEE...LE RETOUR...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum